top of page
satyana_massage_edited_edited.jpg

Blog

Introduction à l'Ayurvéda

Dernière mise à jour : 13 févr. 2022


Qu'est ce que l'Ayurvéda ?

« Ceux qui souhaitent avoir la santé et le bonheur devraient masser le corps et utiliser des huiles selon la saison. » (Vagbhata, Ashtanga Hridaya)

L'Ayurvéda est une philosophie globale de vie, de longévité et de santé venant de l'Inde. Très peu de systèmes de santé dans le monde définissent la vie (ayu) comme étant fondée sur la coordination de l'âme (atma), l'esprit (manas), les sens (indriyas) et le corps (sharira).


Ayurvéda, mot sanscrit de la langue indienne ancienne, signifie littéralement «connaissance de la vie ». Être capable de prendre en charge sa propre vie et utiliser son potentiel d'autorégulation et d'autoguérison, est inhérent aux principes ayurvédiques.


L'Ayurvéda a été rendu à l'humanité par des sages de l'Inde ancienne, que l'on disait avoir été imprégnés de la connaissance de la santé et de la guérison par leurs méditations. C’est le plus vieux système de santé au monde, reconnu par L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) comme « la mère de toutes les médecines ». La tradition orale a permis de transmettre les enseignements et les écrits ne sont apparus qu’au cours des 5000 dernières années.

« La médecine traditionnelle inclut différentes pratiques, approches, connaissances et croyances en matière de santé, utilisant des médicaments à base de plantes, d’animaux et/ou de minéraux, des thérapies spirituelles, des exercices et techniques manuelles, appliqués seuls ou en combinaison, dans le but de maintenir le bien-être ainsi que de traiter, diagnostiquer ou prévenir la maladie » L'Organisation Mondial de la Santé (OMS)

Cette médecine ancestrale et holistique comporte 8 branches, dont les plus connues sont la diététique, le yoga, la méditation, les massages et la désintoxication.

Principes de l'Ayurvéda

L’un des principes fondamentaux de l’Ayurveda est de considérer « le microcosme à l’image du macrocosme », c’est-à-dire l’infiniment petit, de l’être humain jusqu’à la plus infime des molécules qui le compose, comme un reflet de l’infiniment grand, des planètes ou des galaxies dans le cosmos.


En bref, l’Ayurveda nous invite à apprendre, à travers l’observation et l’expérimentation, comment nous fonctionnons au cœur de la nature, de l’univers et de quelle façon nous sommes constitués des mêmes éléments que le monde autour de nous.


A partir de cette connaissance, l’Ayurveda nous enseigne comment prendre soin de nous, en offrant pour cela une approche constitutionnelle et totalement individualisée en fonction des besoins réels de la personne.

Les cinq éléments

L'Ayurvéda reconnait deux principes universels ultimes, celui de l'esprit et celui de la matière, à partir desquels naissent les cinq grands éléments :

  1. Vayu - l'air

  2. Akash - l'éther "cosmique"

  3. Agni - le feu

  4. Appu - l'eau

  5. Privithi - la terre

Suivant le principe précèdent, les sages indiens ont déduit que ces états de la matière, présents dans la nature, l’étaient également dans l’être humain.

Les doshas

Chez l’homme, ces cinq éléments constituent trois doshas ou humeurs biologiques :

  1. Dosha Vata

  2. Dosha Pitta

  3. Dosha Kapha

Les doshas sont donc ces forces énergétiques (vitales) sous -jacentes au fonctionnement du corps et de l'esprit. Ces énergies se combinent pour créer les qualités uniques de chaque individu.


L’équilibre de ces énergies permet de maintenir l’harmonie du corps et de l’esprit, limitant ainsi l’apparition de certains troubles et de certaines maladies.

Chacun de nous a un élément qui tend à se déséquilibrer plus facilement que les autres et c'est ce que l'on appelle notre « dosha dominant ». Pour aller plus loin et déterminer facilement votre ou vos doshas dominants, vous pouvez faire un test en ligne gratuit disponible sur ce site : Quiz Ayurvédique rapide pour connaitre votre dosha

Le dosha VATA

Le dosha Vata dérive des éléments de l’espace et de l’air et se traduit en sanskrit par «vent» ou «ce qui fait bouger les choses». C’est l’énergie du mouvement et la force qui régit toute activité biologique. Aussi Vata est-il souvent appelé le «roi des doshas», car il régit la force vitale du corps et donne le mouvement à Pitta et à Kapha. Puisqu'il est de nature instable et en mouvement, c'est également le dosha qui se déséquilibre le plus facilement et donc le premier que l'on va chercher à apaiser en Ayurvéda.


Psychologiquement, Vata régit la communication, la créativité, la flexibilité et la rapidité de la pensée. Ainsi, l’individu à dominance Vata est actif, créatif et doté d’une aisance naturelle à communiquer. En revanche, si Vata est déséquilibré, les qualités négatives masquent rapidement ces attributs positifs. Les Vata ont par exemple tendance à se disperser et ont parfois du mal à s’organiser. Ils se sentiront facilement stressés, angoissés, avec un mental hyperactif.

Physiologiquement, Vata régit tout ce qui est lié au mouvement, comme la respiration, la circulation, l’assimilation de nourriture et son élimination, le transport de l'influx nerveux et du prana- la force vitale.


Une constitution Vata déséquilibrée peut entraîner des symptômes et des maladies telles que des troubles du sommeil, digestifs (ballonnements, flatulences ou constipation), de l'anxiété et ses troubles associés (crises d'angoisse, de panique).


Pour rééquilibrer ce dosha, il est important de mettre en place une routine saine et de s’y tenir. La méditation, la relaxation et les massages sont également de bonnes pratiques pour le rétablissement d’un profil Vata.

Le dosha PITTA

Association des éléments feu et eau, Pitta signifie “briller”. Il est responsable du métabolisme, du feu digestif, de la production d'enzymes et de la chaleur.


Psychologiquement, Pitta régit la joie, le courage, la volonté, la colère et la jalousie. Ainsi, l’individu équilibré en Pitta est doté d’une nature gaie, d’un esprit vif ainsi que d’une motivation extraordinaires. Cependant, si le feu n’est pas maîtrisé, la colère, la rage et l’ego remplacent les attributs positifs de Pitta, laissant un individu amer et dominateur envers les autres.


Les inflammations, troubles de la peau, du foie et des yeux, des brulures d'estomac, ulcères, les migraines, hyperthyroïdie ou des allergies sont les éventuelles conséquences d’un déséquilibre de ce dosha. Cela amène psychologiquement une tendance à se sentir facilement irrité, agacé, énervé, critique et impatient.


Pour rééquilibrer le Pitta Dosha, il est recommandé de rester dans des lieux frais et calmes. Les balades au clair de lune, la relaxation et la méditation sont des solutions efficaces pour rétablir le Pitta.

Le dosha KAPHA

Le dosha Kapha dérive des éléments de la Terre et de l’Eau. Kapha se traduit par « ce qui lie les choses entre elles ». C’est l’énergie de la construction et de la lubrification qui assure au corps sa structure et le bon fonctionnement de toutes ses parties.


Physiologiquement, Kapha lubrifie les articulations, stocke l’énergie et contrôle les fluides corporels tels que l’eau, les muqueuses et la lymphe. Lorsque Kapha est équilibré, la circulation est excellente et le système immunitaire performant. Néanmoins, en cas de déséquilibre, les Kapha ont une propension à manger démesurément et à stocker les graisses. De ce fait, ils sont particulièrement sujets au surpoids.


Psychologiquement, Kapha régit l’amour, la patience et le pardon. Ainsi, les Kapha sont aimants, loyaux, fidèles et attentionnés. Contrairement aux types Vata et Pitta, ils sont extrêmement stables psychologiquement. Rassurants, ce sont des rocs sur lesquels leur amis et leur famille peuvent se reposer sans crainte ! Mais en cas d’excès, les Kaphas peuvent facilement devenir léthargiques et faire preuve d’une timidité castratrice. En effet, comme l’élément Terre qui régit ce dosha, les Kapha peuvent avoir une propension à l’inertie et de ce fait, ont parfois peur du changement.


Une constitution Kapha déséquilibrée peut se traduire de différentes manières : sphère ORL encombrée (toux, bronchite, sinusite…), hypothyroïdie, obésité, artères bouchées, peau grasse, diabète...


Pour remédier à cette situation, il est de rigueur de pratiquer un exercice physique quotidien, d’effectuer des massages énergisants et de veiller à avoir une alimentation dépourvue d’aliments gras.

Le rôle du massage ayurvédique

Le massage ayurvédique est donc individualisé et effectué en fonction de votre constitution et de vos besoins actuels, afin de rééquilibrer chacun des doshas.

A cette fin, j'utilise des huiles ayurvédiques médicinales qui sont en majeures parties composées d'huile de sésame (huile tridoshique : rééquilibrant les 3 doshas) mais aussi de certaines plantes afin d'agir plus en profondeur sur le déséquilibre ciblé (douleurs musculaires ou articulaire, problème de circulation sanguine/lymphatique, stress, insomnies etc...)

Je ferai prochainement un article spécifique sur les huiles que je me procure chez Samskara, une boutique réservée aux professionnels de l'Ayurvéda.



D’une façon générale :

  • Vous êtes de type VATA : vous avez besoin d’un massage lent, enveloppant, régulier, enracinant, dans un environnement rassurant et confortable avec beaucoup d’huile lourde, chaude et nourrissante. Le massage à l’huile est l’une des thérapies les plus efficaces pour pacifier VATA

  • Vous êtes de type PITTA : il vous faut un massage un peu plus stimulant, un peu plus rapide et profond, mais qui ne devra pas irriter, dans une atmosphère moins chaude, avec moins d’huile, de nature fraîche.

  • Vous êtes de type KAPHA : vous retirerez d’avantage de bénéfices d’un massage à sec, avec très peu d’huile, très stimulant pour activer votre système lymphatique stagnant.

Le massage Abhyanga (massage à l’huile de tout le corps), fait partie intégrante de l’Ayurveda. En Inde du Nord il est pratiqué régulièrement pour maintenir santé et bien-être au quotidien.

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page